FIMAV @ 37 - Un miracle!

25 mai 2021

Au surlendemain de la dernière journée de la 37e édition du Festival International de Musique Actuelle de Victoriaville (FIMAV) qui s’est déroulée du lundi 17 au dimanche 23 mai 2021 en pleine canicule, l’équipe et les membres du conseil d’administration de Productions Plateforme qualifie avec enthousiasme, mais surtout soulagement, le 37e FIMAV 2021 de « miracle ».

Le premier et le seul

Le 37e FIMAV 2021, ce miracle, a deux autres qualificatifs cette année. Tout d’abord, il a lancé la saison des Festivals en commençant le lundi 17 mai avec le circuit d’installations sonores dans l’espace public, ouvert gratuitement au public de 10 h à 20 h tous les jours jusqu’au dimanche suivant. Il est le premier Festival à présenter 12 concerts entièrement devant public sur trois jours, le premier Festival à proposer aux cinéphiles deux programmes de courts métrages expérimentaux sans diffusion web, le premier Festival à exposer des œuvres d’art visuel de grande taille dans une salle de concert. Le premier Festival, donc, à offrir à un public avide d’expériences originales et diversifiées, quatre volets de programmation artistique en présentiel sans aucune proposition virtuelle.

Deuxièmement, le 37e FIMAV 2021 est le seul Festival à avoir présenté dans son entièreté une programmation en quatre volets artistiques en suivant les règles strictes de la Santé publique, dont les plus importantes étaient la distanciation physique et le port du masque de procédure autant à l’intérieur qu’à l’extérieur et surtout, le couvre-feu à 21 h 30, tout ça avant le début d’un déconfinement progressif dont les étapes ont été annoncées par le gouvernement provincial le 19 mai dernier, alors que le circuit d’installations sonores dans l’espace public battait son plein depuis trois jours et que l’équipe se préparait pour les premiers concerts et projections de courts métrages deux jours plus tard. Le premier et le seul : un miracle!

Une année record aux installations sonores dans l’espace public

La 12e édition du circuit d’installations sonores dans l’espace public présentée dans le cadre du 37e FIMAV 2021 s’annonçait déjà très prometteuse lorsque sa programmation a été lancée en février 2021. Huit œuvres sur neuf allaient être présentées en première mondiale et deux nouveaux lieux allaient être investis (la vitrine du Gérald Musique et la Rue de la Gare). Le bilan que l’équipe en fait surpasse cependant toutes les attentes.

Malgré une diminution significative de visites guidées (25 groupes scolaires au lieu de la quarantaine habituelle des dernières années), les résultats annoncent un record de participation : près de 14 000 visites (en 2019 ce volet enregistrait 12 000 visites). L’équipe attribue cet engouement à plusieurs éléments, dont le principal est l’attrait d’une activité culturelle de qualité après plusieurs mois sans accès aux arts vivants. On dénombre une participation importante de festivaliers provenant de l’extérieur de la région qui se sont déplacés uniquement pour visiter le parcours. Un phénomène a également été observé pour la première fois cette année : l’intérêt volontaire et sincère des adolescents pour les œuvres du parcours. La Place Ste-Victoire où se trouve la majorité des installations sonores est un parc idéal pour les jeunes qui s’y rencontrent le midi ou le soir après l’école. La dernière année et demie a été particulièrement bouleversante pour la jeunesse à qui on a coupé toutes les activités parascolaires. Leur intérêt pour les installations sonores peut donc s’expliquer en partie par le manque de divertissement des derniers mois. L’autre explication est reliée directement aux visites guidées offertes à des groupes scolaires depuis la première édition du circuit d’installations sonores dans l’espace public en 2010. Une décennie plus tard, cette jeunesse initiée à l’art actuel vient d’elle-même découvrir ce parcours en-dehors du cadre scolaire. Un résultat direct qui démontre l’importance de la médiation culturelle auprès des jeunes!

Des concerts à guichet fermé

La distanciation physique de deux mètres à appliquer et un nombre limité de personnes permises dans une salle de spectacle ont fait en sorte que les concerts et les projections de courts métrages du 37e FIMAV 2021, qui se tenaient à l’Église St-Christophe d’Arthabaska, au Colisée Desjardins et au Carré 150 (trois immenses salles pouvant accueillir des centaines de personnes), ont été présentés devant un public très restreint. Deux des douze concerts présentés ont été à guichets fermés : le programme double de TAMAYUGÉ / THISQUIETARMY X AWAY à 17 h 30 et LE CHŒUR DE GROWLERS à 19 h 30 le samedi 22 mai 2021.

L’édition miraculeuse

La dernière année et demie a été la plus difficile à surmonter de toute l’histoire de Productions Plateforme et du FIMAV. Annulations, incertitudes… frontières fermées, quarantaine obligatoire… confinement, mesures d’urgence… zone rouge, zone orange... Une montagne russe au niveau des émotions et un casse-tête au niveau de la production. Le résultat : des festivaliers qui se sentent en sécurité pendant l’événement, des artistes émus de retrouver un public en personne et une équipe surprise d’avoir réussi à passer à travers.