Mettre en valeur ses œuvres et ses performances artistiques par la vidéo

Date : 5 mai 2016
Heure : 9h00 à 16h00

BUT DE LA FORMATION

Aujourd’hui, les artistes et artisans doivent être en mesure de bien exploiter les médias numériques afin de montrer leur travail. La vidéo est l’un des meilleurs moyens pour créer un aperçu court et efficace de son œuvre. L’artiste ou l’artisan peut utiliser ce média pour faire des demandes de subventions ou promouvoir ses activités sur les réseaux sociaux. Il peut toutefois être dispendieux d’avoir recours à un professionnel pour produire une vidéo. Cette formation a donc pour but de fournir les connaissances de base aux artistes et artisans voulant réaliser eux-mêmes leur propre vidéo.


OBJECTIFS

· Apprendre le langage de la vidéo
· Connaître toutes les étapes de la production vidéo
· Reconnaître la différence entre une vidéo amatrice et une vidéo professionnelle
· Imaginer le produit fini à l’étape de la conception
· Appliquer ces connaissances en utilisant n’importe quel appareil de captation vidéo et de montage



RÉSUMÉ

La formation débute avec quelques notions sur le langage cinématographique, nécessaires à la compréhension de la vidéo. Le cadrage et la photographie sont ensuite abordés. Les étudiants sont invités à apporter un appareil photo et pour tester les apprentissages. Le tout est ensuite transposé à la vidéo et des notions de réalisation s’ajoutent. 

Quelques conseils sont donnés sur la prise de son ainsi que des trucs pour contourner une mauvaise captation sonore comme de la musique et des sons libres de droit. 

La formation se poursuit avec la dernière étape de la production vidéo, le montage. On aborde alors le rythme, la musique, l’ambiance, l’infographie et la couleur.

Durant toute la formation, la théorie est accompagnée d’exemples et de comparaisons vidéo. De nombreuses mises en situation sont aussi rapportées et expliquées.

Après la formation, les étudiants sont invités à poser des questions concernant leurs propres appareils ou leur projet personnel.

Important : Le participant doit amener sa caméra photo et/ou vidéo

 

Ce projet est rendu possible grâce à la Mesure 21 inscrite dans le cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec.

www.culturenumerique.mcc.gouv.qc.ca

 

Coût

Membre : 60 $
Non-membre : 60 $

Veuillez noter que la valeur réelle de cette formation est de 150 $.

Lieu

Musée des religions du monde
900, boul. Louis-Fréchette
Nicolet

Partenariat

#pncq

Formateur

Étienne Marcoux

Biographie

Après avoir complété un DEC en musique au Cégep de Saint-Laurent qui lui a fait quitter sa belle Victoriaville pour la grande Montréal, Étienne Marcoux s’est lancé dans les études cinématographiques au même cégep. Son désir de raconter par l’image étant satisfait, Étienne a poursuivi les études dans ce domaine en obtenant un certificat en scénarisation à l’Université du Québec à Montréal puis un baccalauréat en télévision au même endroit. Durant son parcours scolaire, il réalise un documentaire en Corse sur le Front de libération nationale Corse, un stop-motion de science-fiction ayant été présenté dans plusieurs festivals tels que le Festival de Cannes et le Festival des Films du monde de Montréal. Ayant réalisé plus d’une quinzaine de courts et moyens métrages et devenu membre officiel de l’Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec (ARRQ), Étienne a aussi développé une passion pour l’enseignement. Depuis 2010, il forme des étudiants en sciences humaines du Cégep de Saint-Laurent à réaliser un documentaire dans un pays étranger à la fin de leur DEC. Il enseigne également la réalisation de films comiques à l’École nationale de l’humour et a eu la chance de s'impliquer dans le Wapikoni mobile et de faire une escale à Manawan pour former et accompagner de jeunes Atikamekws durant tout le processus de la création d'un court métrage. Il offre aussi à l’occasion des conférences sur la réalisation vidéo ou l’histoire du cinéma.

                Ses expériences l'ont amené à toucher à la réalisation, la scénarisation, la direction photo et le montage. Toutefois, il préfère par-dessus tout la réalisation qui lui permet de s'exprimer dans toutes les étapes de la création d'une œuvre. Aujourd’hui, Étienne travaille dans le milieu de la télévision en réalisant des documentaires et des capsules. Il travaille également sur deux projets pilotes de webséries de fiction.