Une bonne programmation... malgré les coupes

2 septembre 2015

Même si les budgets alloués aux lieux de diffusion ont été sabrés, le Théâtre Belcourt a été en mesure d'éviter d'avoir à présenter une programmation «minceur» à Baie-du-Febvre pour la prochaine année.

Pour 2015-2016, seulement deux spectacles de moins seront présentés, mais c'est à plus long terme que les impacts pourraient se faire sentir.

C'est pourquoi le Théâtre Belcourt a joint sa voix aux autres lieux de diffusion pour dénoncer les coupes de 2,5 millions $ imposés au Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), en juin dernier, dans un contexte où les budgets alloués aux arts et aux lettres n'ont pas connu de réelles augmentations de financement public depuis 2001.

Ces coupes touchent l'ensemble des réseaux, si bien qu'il y aura moins d'artistes qui pourront circuler, ce qui pourrait avoir des impacts sur l'accès futur à des spectacles de qualité présentés en région.

À cela s'ajoute le programme de Loto-Québec qui a été retiré et qui permettait à des artistes émergents de réaliser des tournées à travers le Québec.

«Dans une salle intermédiaire, notre cahier de charge nous demande de faire 20 spectacles de théâtre, chanson, musique, danse, et nous en faisions 25. Nous avons dû réduire, mais pas tant que ça compte tenu de la conjoncture», explique Mario Courchesne.

Il faut savoir que les réservations des artistes se font un an à l'avance et les impacts pourraient se faire sentir au cours des prochaines années si la situation financière n'est pas rétablie. «On va tomber dans des nouveaux cahiers de charge à partir du mois de janvier. On s'assoit pour une entente sur quatre ans pour connaître notre rôle de diffuseur», ajoute le directeur artistique.

L'humour sauve la mise

Ce sont les spectacles d'humour qui sauvent la mise cette année pour maintenir pratiquement intacte le nombre de dates, puisque ceux-ci ne sont pas inclus dans les obligations du Théâtre.

Encore une fois cette année les humoristes seront nombreux à se présenter sur la scène de Baie-du-Febvre, et pour la première fois depuis de nombreuses années, ils ne seront pas en «rodage» pour une grande majorité d'entre eux.

Sauf Michel Barrette (3 octobre) et François Léveillée (10 octobre) qui seront en rodage, tous les autres présenteront leur vrai spectacle.

Plusieurs gros noms de l'humour seront de passage, dont Dominic et Martin (5 novembre), P.A. Méthot (20 novembre), Laurent Paquin (27 novembre), André Sauvé (4 décembre) et Guy Nantel (22 avril) ainsi que de la relève dont Jérémy Demay (9 octobre), Olivier Martineau (8 avril) et Fabien Cloutier (15 avril).

Quelques gros noms

Le Théâtre Belcourt a aussi d'autres grosses pointures de la scène québécoise pour meubler sa programmation.

À commencer par Les Cowboys Fringants qui y présenteront leur «Nouveau spectacle», le 27 février. Toujours en musique des artistes tels que Daniel Boucher (7 novembre), Chloé Sainte-Marie (20 février), Dumas (12 mars) et Ingrid St-Pierre (2 avril) qui seront de passage à Baie-du-Febvre.

Les amateurs de blues seront quant à eux heureux d'apprendre que Paul Deslauriers Band sera sur place, le 6 novembre.

Dans les spectacles de variétés, on note aussi des artistes dont la renommée dépasse nos frontières avec Fred Pellerin qui affiche déjà complet pour le 9 avril, et Messmer qui fera vivre une expérience le 29 avril.

L'acteur Albert Millaire promet un grand moment de théâtre alors qu'il présentera des personnages tirés de ses 50 ans de carrière, le 23 avril.

Plusieurs découvertes

Comme à l'habitude, le Théâtre Belcourt présentera aussi plusieurs découvertes, dont quelques-uns sont des «coups de cœur» du directeur artistique.

Qu'on pense Nicolas Pellerin (13 novembre), qui propose un spectacle mariant la musique et le film d'animation «Crac» de Frédéric Back, ou encore à Labokraboom (22 novembre), qui a été primé par le Cirque du Soleil.

Il y a aussi Maï(g)wenn et les Orteils (4 mars) qui mettront en scène l'expression humaine malgré les déficiences intellectuelles mettant notamment en vedette Gabrielle du film du même nom.

Ou encore Simon Boudreault qui présentera un spectacle accompagné d'une marionnette, le 5 décembre, et Huu Bac Quach (6 mai) qui présentera un spectacle de jazz avec des instruments anciens.

En chanson, on pourra voir les Bears of Legend (24 octobre), Alexandre Poulin (30 octobre), Tire le Coyote (14 novembre), Geneviève Toupin (21 novembre), Jean-François Léger (28 novembre), Steve Strongman (5 février) et Franklin Electric (16 avril).

À cela s'ajoute des spectacles instrumentaux, dont celui du pianiste Martin Lizotte et d'un contre-bassiste (5 mars), et de Sébastien Lépine (19 mars) qui sera accompagné d'un quatuor à cordes.

Il y a aussi le trio de conteurs Jocelyn Bérubé, Michel Faubert et Alain Lamontagne, le 1er avril, qui présenteront leurs meilleures histoires.

D'autres spectacles pourraient s'ajouter à la programmation si jamais des ententes sont conclues au cours de l'année.

Source : Le Courrier Sud