Sorties littéraires

19 octobre 2015

L’Express présente à ses lecteurs quelques livres qui ont récemment été publiés par des auteurs de la région.

Diane Descôteaux

Au début du mois d'octobre, la poète classique et haïjin Diane Descôteaux a lancé trois recueils.

Avec À deux pas de là l'auteure exploite les mots avec justesse par l'entremise de divers haïkus afin de transporter le lecteur un peu partout à travers le monde. La moitié du recueil nous promène le long du fleuve Saint-Laurent ainsi qu'en Gaspésie. Soulignons que les textes sont également traduits en anglais.

Mme Descôteaux a coécrit avec le poète Mike Montreuil le soleil contre les vitrines dans lequel on y raconte l'histoire d'une femme nommée Lilith. Celle-ci se rend de Kingston à Toronto pour visiter son fils qui ne lui accorde qu'une brève conversation téléphonique. Elle rencontre cependant un jeune homme, Adonis, avec qui elle vit une aventure. Ou non. Les poètes pénètrent l'esprit de Lilith pour dévoiler ses pensées avec la polysémie qui caractérise le tanka, un poème japonais sans rime construit en deux parties, la seconde venant conforter la première. «Dans cette histoire se développant du Vendredi saint au Lundi de Pâques, les poètes ont brodé leur suite d'un vocabulaire religieux en l'ironisant d'insinuations à caractère sexuel», indique Maxianne Berger dans la préface.

Finalement, il y aSous l'influence. «Dans cet ouvrage, elle aban¬donne partiellement la rime, jusqu'alors l'une des spécificités de son écriture, et nous livre sans façon le meilleur de sa réceptivité. Parfois teinté d'une touche de nostalgie, très souvent d'une subtile combinaison de tendresse et d'humour, chacun de ses tableaux miniatures est restitué avec un dosage minutieux de mots justes propres à faire naître chez le lecteur une image exclusive», affirme Bikko dans la préface.

Diane Descôteaux est auteure d'une douzaine d'ouvrages dont certains ont été traduits en anglais, en créole et en roumain. Lauréate de plus de 150 prix littéraires dans la francophonie, elle a aussi remporté deux mentions et un deuxième prix au concours de haïkus du Mainichi au Japon. Première vice-présidente de la Fédération québécoise du loisir littéraire, elle est responsable du volet Littérature au Conseil régional de Culture Centre-du-Québec.

Jean Bourbeau

Le professeur et directeur à la retraite Jean Bourbeau a récemment publié à compte d'auteur Une lettre pour vous, un roman épistolaire dans lequel il livre au lecteur sa réflexion sur l’amour, la famille et la liberté. Il libère ses opinions sur l’école, l’intimidation, le système de santé et la religion.

«J'estimais qu'à mon âge, à la fin soixantaine, j'avais encore des choses intéressantes et utiles à dire, considérant mes expériences antérieures et mon expertise», soutient-il.

Ce projet d’écriture est né après que l'auteur ait envoyé quelques lettres d’opinion au le Journal Le Devoir, lesquelles ont soulevé plusieurs discussions intéressantes.

«J'aimais la réaction des gens. La discussion des idées m'anime beaucoup. J'ai donc décidé d’écrire à ceux et celles que j'ai côtoyés, que j'admire et qui sont importants pour moi», précise-t-il.

Le livre est en vente chez Buropro, à Drummondville, Victoriaville et Beloeil. M. Bourbeau sera présent au Salon des artisans qui se déroulera au Cégep de Drummondville les 24 et 25 octobre. (CGM)

Source : L'Express