Hildegarde Carle : 40 ans de peinture !

19 novembre 2015

Pour les 40 ans de peinture de l'artiste peintre Hildegarde Carle, la petite galerie d'art du Carrefour de L'Érable de Plessisville organise une rétrospective de ses œuvres qui sera présentée du 4 décembre 2015 jusqu'au 27 février 2016.

La dame de 89 ans avoue avoir été surprise par l'offre que lui a faite le conseiller culturel et rural à Tourisme et culture Érable, Denis Leblanc, pour célébrer cet anniversaire. «Je n'avais jamais pensé à participer à une telle exposition. C'est une occasion que je ne pouvais refuser. Ça me fait vraiment plaisir, d'autant plus que ce sera aussi ma première exposition solo», a-t-elle laissé entendre lorsque rencontrée à sa résidence.

L'exposition regroupera une vingtaine d'œuvres à l'huile de l'artiste qui datent de la fin des années '70 jusqu'au début des années 2000 et qui, pour une raison qu'elle ne peut s'expliquer elle-même, n'ont jamais été présentées publiquement, sauf peut-être la toile du Musée du Bronze d'Inverness que les gens ont pu voir à la Bibliothèque municipale de Plessisville durant l'été.

«La plupart des œuvres ont été réalisées dans les années '80 à '90 à une période de ma vie où j'avais beaucoup d'énergie et faisait preuve de plus d'audace. Ce sont des tableaux plus colorés touchant une grande variété de sujets», explique Mme Carle qui a toujours peint à partir de ses propres photos.

Les gens reconnaîtront la petite île de la rivière Bourbon de Plessisville parmi ses toiles, mais en découvriront d'autres sur le départ des oies blanches, la fête foraine tenue lors des Grands Voiliers à Québec jusqu'aux jardins floraux du Butchart Gardens de Victoria, en Colombie-Britannique.

Son parcoursNée à Saint-Germain-de-Grantham, près de Drummondville, Mme Carle était surtout attirée par la musique et le chant dans sa jeunesse. Elle a cependant développé sa passion pour les arts visuels en commençant à visiter diverses expositions de tableaux.

«La plupart des œuvres ont été réalisées dans les années '80 à '90 à une période de ma vie où j'avais beaucoup d'énergie et faisait preuve de plus d'audace»

C'est plus tard, soit au début des années '70, qu'elle trouvera enfin le loisir de s'intéresser davantage aux arts plastiques en suivant d'abord des cours de dessin et de peinture à Plessisville où elle s'est installée. Elle trouvera son inspiration première du lac William à Saint-Ferdinand et des montagnes qu'on retrouve dans la région.

Elle s'est également engagée dans le comité culturel et du patrimoine de la Ville de Plessisville durant une dizaine d'années sans compter son implication communautaire bénévole au Foyer des Bois-Francs durant une vingtaine d'années.

La famille (elle a eu six enfants, dont trois sont nés à Plessisville), son implication dans le milieu des arts et communautaire et la peinture auront occupé différents moments de sa vie.

Mme Carle estime avoir réalisé plus de 350 tableaux et en a offert plusieurs à des causes qui lui tenaient à cœur en plus de mériter divers hommages pour sa contribution à la promotion de l'art.

Les dernières années ont été plus difficiles pour l'artiste qui a dû combattre un cancer du sein en 2012 et une pneumonie plus tôt cette année qui l'a empêchée de peindre. Reprenant des forces, elle entend bien redonner quelques coups de pinceau après la période des Fêtes, peut-être pas au même rythme que par le passé, mais bien pour se faire plaisir!

La population est d'ailleurs invitée au vernissage de l'exposition qui aura lieu le vendredi 4 décembre à partir de 17 h au Carrefour de L'Érable à Plessisville.

Source : La Nouvelle Union