«C'est un beau défi qui s'en vient»

26 août 2015

DRUMMONDVILLE. Avant d'être nommée directrice générale de la Maison des arts Desjardins Drummondville, Marie-Pierre Simoneau a dû passer par un processus de sélection rigoureux.

«Tout le processus de sélection s'est déroulé sur trois mois. Nous avons reçu 83 candidatures et le comité en a retenu cinq, puis deux, pour enfin nommer Marie-Pierre», précise Roland Janelle, l'actuel directeur général.

«Durant tout l'été, on m'a évaluée sur différents points. J'ai franchi les étapes une à une», indique la principale intéressée qui est, depuis un an, la directrice de la commercialisation à la Maison des arts.

Pour le comité de sélection, le choix s'est imposé non seulement en raison de ses années d'expérience en gestion d'événements et d'entreprise, mais également pour sa grande facilité à communiquer, son leadership et sa capacité à gérer des budgets très serrés.

«Le comité de sélection était composé du président du conseil d'administration ainsi que d'un autre membre, mais également d'autres personnes de l'extérieur afin d'enlever toute forme de favoritisme. Il n'y a donc pas eu de passe-droit», soutient M. Janelle, heureux de cette nomination.

Sans rien dévoiler, Mme Simoneau affirme avoir déjà plusieurs projets en tête, mais elle compte se laisser du temps pour apprivoiser ses nouvelles fonctions.

«Je suis présentement à l'étape de savourer la victoire. Je nommerai éventuellement les enjeux, mes visions et priorités, mais c'est certain qu'il y aura une continuité de ce qui s'est fait», fait-elle savoir.

La nouvelle directrice, qui entrera en poste dès le 1er janvier, affirme avoir reçu un bel accueil de la part des 56 employés.

«J'ai reçu un accueil très positif qui me donne des ailes. Les gens étaient contents de savoir que c'était moi, car plusieurs me connaissaient déjà. En plus, de savoir que c'était quelqu'un de Drummondville, ç'a rassuré certaines personnes. C'est un beau défi qui s'en vient pour moi», conclut-elle.

Source : L'Express