Appel de dossiers: Festival Art Souterrain 2019

14 mai 2018

Pour son édition 2019, qui se déroulera du 2 au 24 mars 2019 et qui a pour thème «Le vrai du faux», le Festival Art Souterrain invite les artsites et les collectifs à soumettre une proposition dans les médiums suivvants: arts médiatiques et numériques, installation, œuvre sonore, performance, vidéo, sculpture, photographie, peintures, sérigraphies. La date de tombée est le 16 juillet 2018. 

Art Souterrain a l’ambition de transformer la ville de Montréal en y exposant 70 artistes contemporains locaux, nationaux et internationaux. Une quinzaine d’édifices d’expositions et de lieux satellites reliant le Complexe Guy Favreau au 1000 de la Gauchetière seront aménagés pendant trois semaines afin de créer un itinéraire artistique hors du commun qui s’étendra sur 6 km. Durant le lancement de l’exposition lors de la Nuit Blanche (2 mars 2019) chaque artiste sera accompagné d’un à deux médiateurs culturels bénévoles, qui auront comme mission d’éclairer le public à propos de l’œuvre de l’artiste et de son parcours. Comme lors des cinq précédentes éditions un parcours dit «satellite» vient renforcer la programmation. Composé de lieux d’expositions plus traditionnels (galeries, centre d’art, etc.), il permet à l’organisme d’inclure les acteurs de l’art contemporain dans l’expérience tout en offrant à certaines œuvres particulièrement complexes, des conditions d’exposition encore plus sécurisées et adaptées. Le parcours est construit comme une déambulation sans début ni fin : c’est un chemin à construire individuellement par chaque visiteur au gré de sa marche. Les différentes œuvres exposées sont des évènements ponctuels tout au long du trajet proposé ; certaines sont inévitables alors que d’autres peuvent passer inaperçues. L’étroitesse de certains corridors du Montréal souterrain amène une nouvelle relation physique avec l’œuvre. Ne pouvant la contourner, le spectateur doit se positionner par rapport à elle. Les installations d’Art Souterrain amènent ainsi le public à se questionner sur l’art et sur le processus de contemplation dans un contexte non formel, particulier et éphémère. À la différence de l’art exposé dans une galerie ou un musée, les œuvres présentées durant les 3 semaines du festival Art Souterrain se confrontent sans cesse aux passants qui les découvrent durant ses allées et venues quotidiennes.

THÈME 2019 : Le vrai du faux

Alors que notre société et nos comportements se digitalisent et qu’il n’a jamais été aussi simple d’avoir accès à l’information, il nous devient de plus en plus difficile de discerner le vrai du faux. Multiplication des médias digitaux, démocratisation du journalisme, développement de nouveaux outils numériques permettant de modifier le réel ; l’hégémonie d’Internet nous pousse à sans cesse remettre en question ce qui, de prime abord, nous apparaît comme réel ou vrai. Les réseaux sociaux incitent ses utilisateurs à se forger une mythologie individuelle, à cultiver une image de soi qui se veut la plus proche possible de l’idée que l’on se fait de la perfection, provoquant envie et jalousie. À une époque où la possibilité nous est donnée de sélectionner le réel, la frontière entre fiction et réalité se trouble. Loin de contredire cette tendance, les artistes participent activement à ce jeu avec le réel. En effet, l’art n’est-il pas, par essence, une illusion du réel, une manière de tour à tour le représenter, le nier et l’interroger ? Les artistes se doivent-ils de dire la «vérité»? Le «vrai» est à la fois universel et subjectif : il relève de ce qui est naturel, ce que nous reconnaissons tous comme authentique, et de ce que nous ressentons et percevons personnellement. Est «faux» ce qui vient transgresser le réel. Cette transgression peut s’opérer pour diverses raisons. Pour des raisons artistiques, en faisant sortir l’art de la représentation fidèle de la réalité; politiques, par l’usage de la propagande; humoristiques, en trompant le réel pour provoquer la surprise chez l’auditeur; révélatrices, en mentant pour révéler une vérité; ou encore commerciales, en manipulant autrui pour provoquer un investissement financier.

Sous thèmes suggérés : propagande, désinformation, manipulation, canular / tromperie, désinformation, fausses nouvelles, théorie du complot, conspirations, adaptation des récits historiques, croyances (perceptions, culture, cosmologies)

Pour sa 11e édition, Art Souterrain souhaite présenter des projets ou expositions, qui ont le souci de s’intégrer à l’architecture des différents lieux d’exposition (souterrains ou satellites). L’une des forces d’Art Souterrain réside dans le caractère inusité de ces lieux d’exposition situés dans des édifices interconnectés, et nous désirons encourager les artistes à tirer avantage des particularités des différents lieux du parcours. Sept édifices d’exposition et dix lieux satellites Complexe Guy-Favreau, Palais des congrès de Montréal, Centre de commerce mondial de Montréal, Édifice Jacques Parizeau, Place de la Cité Internationale OACI, Place Bonaventure, Le 1000 de la Gauchetière…(sélection en cours).

Pour connaître tous les détails de l'appel de projets, cliquez ici.

 

Source: Festival Art Souterrain