Deux nouvelles expositions chez AXART en septembre : où réel et imaginaire se côtoient

Arts visuels

AXART

au

C’est avec fierté qu’AXART présente, du 2 septembre au 3 octobre 2021, les œuvres de deux artistes aux pratiques aussi différentes que captivantes. D’un côté, l’exposition « Souvenirs d’enfance » de Louise Jacques transporte le visiteur dans les années 1950 à 1970. L’artiste met en scène des enfants qui s’amusent, devant des maisons ou des paysages du passé. De l’autre, « Entre le réel et l’imaginaire, un monde parallèle » de Nathalie Provencher regroupe une vingtaine d’œuvres où des maisons abandonnées empreintes de mystère figurent dans des décors semi-abstraits.

« Souvenirs d’enfance »

Les tableaux de Louise Jacques nous rappellent des souvenirs de quand nous étions enfants : ces moments où nous patinions sur l’étang gelé, où nous glissions du toit de la grange, l’hiver, où nous jouions sur la plage ou dans notre cour arrière, l’été. Dans tous ses tableaux se retrouvent toujours des enfants. Ils jouent à la corde à danser, tirent des boules de neige, dansent sur l’air de « ron ron macaron ».

Ses œuvres expriment la joie et la gaieté par ses sujets, mais aussi par ses couleurs et l’utilisation de la lumière. Ses tableaux sont tantôt en couleurs, tantôt en noir et blanc avec un éclat coloré. Paysages et mouvements sont aussi caractéristiques de son œuvre. Elle peint ciels, fleuves et lacs. Sur ses toiles apparaîssent l’élan d’une bicyclette, une course d’enfants, un cerf-volant flottant au gré du vent. 

« Entre le réel et l’imaginaire, un monde parallèle »

Nathalie Provencher s’inspire du mystère qui entoure les maisons abandonnées. Des demeures étaient jadis habitées, mais pour une raison inconnue, elles ont été quittées par leurs occupants. Les raisons qui expliquent ces départs sont obscures, énigmatiques et ont toujours fasciné l’artiste. Elle aime donner vie, dans un décor semi abstrait, à un monde parallèle. Questionnements et contemplation sont deux mots qui ont une signification toute particulière pour elle.

Nathalie Provencher s’est fait connaitre par ses personnages filiformes. Elle mélange souvent du papier mouchoir avec de l’acrylique pour donner cette texture qui caractérise ses œuvres. Avec les années, ses tableaux ont pris une nouvelle direction : collage et texture se côtoient pour mettre en lumière le coté mystérieux de la vie qui nous entoure.

Présenté par : Louise Jacques et Nathalie Provencher

Lieu :
AXART
Drummondville