Faites connaissance avec Sylvie Carole Turcotte

Arts visuels

Crédit Alison Cordner
  • Crédit Alison Cordner
  • Aventure
  • Hommage à Amélia Rodrigueze

Présentation

Sylvie Carole Turcotte est née à Drummondville, troisième enfant d’une famille de six. Petite-fille d’un tisserand qui a travaillé pendant près de 30 ans dans une usine de textiles, Sylca a appris le métier de tissage traditionnel à la mi-vingtaine. Son père est sculpteur et la créativité est à l’honneur dans cette modeste famille. 

La sagesse populaire raconte que chaque voyage est tout d’abord un voyage intérieur. Aussi pour cet artiste autodidacte, chaque voyage lui permet de nourrir son appétit toujours grandissant pour les textures, les couleurs, les tissus, le bois, tout matériel organique issu de la nature ou de la main des hommes. 

Dès qu’elle se retrouve en pays étranger, Sylca capte des centaines de photos de paysages et de visages avec son appareil photo. La photographie lui permet d’appuyer sa propre mémoire du pays visité. 

La matière première de l’oeuvre de Sylca est l’acrylique, façonnée avec couteaux et pinceaux orientaux. À cela s’ajoutent des taches d’encre. L’artiste incorpore des pigments, sculpte l’empâtement, incruste feuilles d’or et éclats de bronze. Récemment dans cette démarche s’est ajoutée l’encaustique : une technique millénaire qui s’effectue avec de la cire d’abeille, des pigments et de la gomme de Damar.

Depuis quelques années, l’artiste intègre des fibres, des soies, des fragments de journaux, du papier de riz, du bois. Ces collages ajoutent de la profondeur aux toiles.