Un nouveau roman jeunesse pour Mélanie Grenier

5 novembre 2015

C'est le samedi 14 novembre à 13 h à la bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot de Victoriaville que Mélanie Grenier lancera son deuxième livre jeunesse. Ce dernier s'intitule Baba la dompteuse de matou et raconte l'histoire d'une jeune fille pas ordinaire et ses malchanceuses aventures.

Le livre de 136 pages qui s'adresse aux jeunes de 9-10 ans est publié aux éditions Espoir en canne et sera disponible en librairie à la suite du lancement. Mélanie a expliqué que pour ce deuxième livre, elle avait souhaité présenter une antihéroïne, un peu détestable, colérique et menteuse, donc le contraire de son premier livre jeunesse où Rosabelle ressemblait davantage à une princesse.

Le jour de sa majorité, Baba a bien hâte de voir quel don ou pouvoir elle recevra du grand maître des Êtres de Mal. Mais lorsqu'elle le reçoit, elle est déçue et se demande bien ce qu'elle en fera. C'est ce que les jeunes lecteurs découvriront…

Mélanie signe le texte mais aussi les illustrations de ce livre, à la demande de son éditeur et pour son plus grand plaisir. Pour elle, il s'agit d'un quatrième livre qu'elle illustre et d'un deuxième qu'elle écrit. Pour les dessins, elle travaille toujours à l'ordinateur. «C'est un bel honneur pour moi de tout faire», apprécie-t-elle.

Pour ce deuxième livre, Mélanie a davantage d'expérience. Elle indique avoir davantage peaufiné le tout et atteint une certaine maturité. Son inspiration pour cette histoire lui vient d'une succession de malchances qu'elle a vécues au cours de la dernière année. Mais tout cela est maintenant derrière elle. La preuve : elle est finaliste dans la catégorie «début de carrière professionnelle» pour le GalArt organisé par Culture Centre-du-Québec. «Je ne m'attendais pas à cela, c'est déjà beaucoup d'être en nomination», apprécie-t-elle.

Aussi, elle participera à différents événements où elle fera la promotion de son nouveau livre : Salon du livre de Montréal, Presbytère de St-Nicolas en deuxième partie de l'exposition Paul à St-Nicolas.

Elle continue à écrire des manuscrits qu'elle soumet à des maisons d'édition. Elle adore écrire pour les petits. «C'est trop chou un enfant», note-t-elle. D'ailleurs elle a trois histoires prêtes à être éditées, dont Les habits d'Henri sur laquelle elle fonde beaucoup d'espoir. «C'est un livre très jeune public avec des couleurs vives. C'est un autre genre que je veux explorer», souhaite-t-elle.

Source : La Nouvelle Union