La violoniste Patricia Marcoux au concours Belle et Bum

11 janvier 2016

La prestation vidéo de la violoniste Patricia Marcoux a franchi une première étape dans le cadre du concours «Fais partie du band» de l'émission Belle et Bum qui est à la recherche du meilleur musicien amateur.

En effet, sa performance a été retenue lors de l'évaluation initiale du jury et figure parmi les 30 prestations soumises au premier tour du vote du public.

Depuis le 9 janvier, et ce, jusqu'au 29 janvier, les gens peuvent appuyer la violoniste de Saint-Ferdinand qui interprète une de ses compositions qui s'intitule «La traverse» en votant pour sa vidéo dans la section «concours» de Belle et Bum à l'adresse :http://belleetbum.telequebec.tv/concours/ ou encore en visitant son site Web à l'adresse :www.patriciamarcoux.com. Un internaute ne peut voter qu'une seule fois par jour.

C'est ce vote qui déterminera les dix finalistes qui seront choisis le 30 janvier prochain sur le site Internet de Belle et Bum pour faire partie de la ronde finale qui permettra au grand gagnant de remporter une bourse de 1500 $ et d'interpréter une de ses compositions avec les musiciens de Belle et Bum en mars prochain. La période de vote du deuxième tour commencera aussi le 30 janvier.

Un intérêt marqué pour la musique traditionnelle

Patricia Marcoux œuvre sur la scène professionnelle et enseigne le violon, le piano et l'harmonica depuis 2000. Elle a fondé sa propre école de musique en 2006 après avoir obtenu son baccalauréat en musique général de l'Université de Montréal. Elle est aussi détentrice d'un diplôme d'études collégiales en musique populaire du cégep de Drummondville.

L'artiste au début de la trentaine a toujours démontré un vif intérêt pour la musique traditionnelle comme en témoignent la sortie de ses deux albums instrumentaux, Mémoires en 2010 et Monsieur Édouard en 2013. Également membre du groupe La Voltige, elle participe de plus à divers événements ponctuels et festivals avec son spectacle solo ou en tant qu'accompagnatrice de chanteurs country.

Source : La Nouvelle Union