Après 6 mois d'opération, le public présent aux nombreux rendez-vous du Carré 150

1 mars 2016

En attendant la livraison finale du bilan financier par les consultants et intervenants en charge de la construction du Carré 150, Diffusion Momentum, le diffuseur responsable de sa programmation, souhaite partager les premiers résultats de ce projet attendu depuis plus de trente ans.

Six mois se sont écoulés depuis l’ouverture du Carré 150 et le début de sa toute première saison culturelle. L’heure est à un premier bilan et celui-ci est plus que positif! Que ce soit au niveau des revenus de billetterie, que du taux d’occupation en salle ou des retombées régionales, les chiffres parlent d’eux-mêmes : le Carré 150 connaît des débuts fulgurants, le public est au rendez-vous et la tendance démontre clairement que le diffuseur devrait terminer cette première saison en atteignant un sommet historique. Diffusion Momentum ne peut qu’être reconnaissant envers la population qui s’est approprié les lieux rapidement et s’est déplacée en très grand nombre aux différentes activités proposées!

Le Carré 150 | un vecteur de croissanceL’équipe de Diffusion Momentum a constaté qu’après six mois d’opération, ses objectifs de vente à la billetterie ont été atteints et même surpassés de 23%. Pour l’ensemble des 129 spectacles présentés dans ses différents espaces cette saison, déjà 61 257 billets ont trouvé preneurs. C’est une excellente nouvelle pour cet organisme culturel sans but lucratif qui autofinance 87% de ses activités à même ses revenus de billetterie.

Si on s’attarde à la tendance actuelle, pour les 78 premiers spectacles en salle, le Carré 150 connaît une moyenne d’occupation de 79%. Ce qui est 5% supérieur à la moyenne québécoise actuelle, selon la plus récente étude réalisée par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec(1). Si la tendance se maintient, cela pourrait représenter une augmentation de 5% en comparaison de la saison précédente et de 14% depuis sa toute première saison, en 2010.

Un espace rassembleurThéâtre de près d’une centaine de manifestations publiques et culturelles depuis son ouverture en septembre, le Carré 150 a vu déambuler à ce jour, dans ses lieux, plus de 57 000 personnes… et ça ne fait que commencer. Bien sûr, les différentes activités inaugurales auront permis d’attirer plus de 9 500 visiteurs, en plus des spectateurs de la programmation régulière. Le Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger connaît également un excellent début de saison : en plus des 1 886 visiteurs venus expressément pour visiter l’une des deux premières expositions ou participer à l’une des activités de médiation culturelle, 7 350 participants aux journées portes ouvertes et 2 957 spectateurs ont fait un arrêt dans la superbe salle d’exposition dédiée à l’art contemporain, depuis son ouverture.

Des retombées économiques et sociales immédiatesLes retombées n’ont pas tardé à se manifester et on constate qu’elles contribuent tant à la croissance économique de la ville qu’à resserrer son tissu social. Tel qu’espéré, on dénote dès septembre une augmentation de l’affluence de la clientèle chez les restaurateurs du centre-ville, affluence qu’on peut quantifier chez Diffusion Momentum en terme de revenus redistribués pour l’achat des nombreux forfaits souper-spectacle auprès de nos neuf partenaires restaurateurs : plus de 24 000 $ en forfaits souper-spectacle ont été remis à ce jour. Cela est sans compter la clientèle qui se rend directement dans les différents commerces ou restaurants du secteur, avant leur spectacle.

Aux retombées économiques pour les commerces du centre-ville, s’ajoute également la création de nouveaux emplois afin d’opérer le nouvel espace culturel. D’une vingtaine d’employés occupant l’un ou l’autre des postes disponibles chez Diffusion Momentum la saison dernière, l’organisme a vu ses troupes s’enrichir de près d’une quarantaine de nouveaux visages.

Enfin, l’impact se mesure également auprès de différents organismes que Diffusion Momentum a décidé d’appuyer. Mentionnons parmi les collaborations les plus importantes, celle qui perdure depuis cinq ans avec la Fondation Raymond-Roy, dans le cadre de son spectacle-bénéfice annuel destiné à recueillir des fonds pour les jeunes en difficultés et/ou sans abri de la région. Mentionnons également celle avec la Sécurité alimentaire, qui a bénéficié d’une cueillette record de denrées et de dons lors de sa dernière campagne en décembre dernier et pour laquelle l’organisme a décidé de positionner en permanence un panier à l’entrée de l’espace culturel. Récemment se tenait une collecte de sang pour Héma-Québec dans le foyer du Carré 150, en collaboration avec le Salon Kingsmen et l’APCHQ : celle-ci aura permis aux organismes de s’enrichir de 298 dons de sang supplémentaires.

De nombreuses autres collaborations ont également été réalisées à ce jour, notamment avec :

• le Parminou et la Commission scolaire des Bois-Francs, qui a permis d’offrir une création originale destinée à plus de 2 000 jeunes de niveau primaire;

• le Concours solistes et petits ensembles, qui présentera une série de six concerts gratuits par des musiciens de la relève en prélude à autant de concerts du Carré 150;

• la Ville de Victoriaville, la MRC d’Arthabaska et le Ministère de la Culture et des commununications, dont l’entente de développement culturel permet actuellement d’offrir une série de cinq performances réalisées par des musiciens et/ou chanteurs professionnels de la région qui bénéficient en plus d’un mentorat au niveau artistique,

• et bien sûr, avec l’école de danse L’Entre-Choc qui a permis de présenter pour la toute première fois à Victoriaville une imposante production de 40 danseurs professionnels et 82 jeunes danseurs de la région dans le cadre du féérique ballet Casse-Noisette, un spectacle qui a donné le coup d’envoi à la première saison de danse professionnelle à Victoriaville, avec 1567 spectateurs pour les deux représentations.

Pour l’avenir, plusieurs projets sont déjà dans la mire de Diffusion Momentum et le nombre de collaborations ne feront qu’augmenter.

Les défis à relever Diffusion Momentum entrevoit un avenir radieux, mais l’organisme demeure réaliste : le principal défi consistera à maintenir la vitesse de croisière tant au niveau des ventes qu’à celui du taux d’occupation de ses salles. La prise en charge mécanique de son bâtiment, l’apprentissage de ses nouveaux équipements de pointe et le développement du personnel actuel sont tous autant de défis qui maintiendront son équipe de gestion alerte et en constante adaptation. Dans cet esprit, la direction générale et le conseil d’administration de Diffusion Momentum entendent bien mettre toute la rigueur et les efforts nécessaires afin de s’assurer que l’espace culturel demeure la destination de choix pour les spectateurs de Victoriaville et de sa région.

Source : La Nouvelle Union