Processus créatif théâtral : les cycles « Repère »

Date : 27 octobre 2017
Heure : 9h à 15h

Cette écriture scénique consiste en un assemblage, un brassage ou un bricolage d’objets, de paroles, de musiques, de sons, d’éclairages, de textes, de gestes, de mouvements, d’appareils technologiques, d’écrans, etc., bref, d’éléments disparates et hétérogènes potentiellement exploitables tout au long de la création théâtrale. La combinaison, la recombinaison, le déplacement, le jeu de ces éléments permettent la constitution de la matière ou un texte spectaculaire, lesquelles tiennent précisément dans le rapport intime que ces matériaux ou éléments scéniques établissent entre eux et avec l’espace théâtral.

Règle générale, le processus de création puise sa motivation dans un ou quelques « germes de départ », véritables embryons de l’écriture scénique et du spectacle, qui ont pour rôle d’instaurer et de déclencher le processus de création avant que d’autres germes ou éléments ne viennent se greffer à la structure spectaculaire.  Tous ces éléments aux potentialités multiples sont susceptibles de stimuler l’imagination des créateurs qui les explorent par le biais d’improvisations pour en extraire la théâtralité.

Les participants sont invités à porter des vêtements amples et à amener un objet significatif pour eux.

Coût

Membre : 55 $
Non-membre : 55 $

Veuillez noter que la valeur réelle de cette formation est de 110 $.

Lieu

Musée Populaire de la Photographie
217, rue Brock
Drummondville

Formateur

Jonathan-Hugues Potvin

Biographie

Jonathan Hugues Potvin a fait des études à l’École nationale de l’humour et à l’UQAM en interprétation théâtrale. Il a alors été engagé pour jouer dans plusieurs productions théâtrales. Il a remporté plusieurs prix et mentions dans le domaine des arts de la scène.

Il est reconnu dans la région pour son travail en improvisation. Il a réussi à positionner sa région dans la discipline du théâtre improvisé. Pour ce faire, il dut concilier avec les réalités des besoins artistiques du Centre du Québec pour arriver à s’épanouir tout en pratiquant son métier de créateur. Depuis son retour dans la région de Drummondville, il a la chance de collaborer avec bon nombre d’organismes et établissements éducatifs qui lui permettent d’écrire, mettre en scène et jouer des productions théâtrales avec des thématiques répondantes aux besoins des collaborateurs. Depuis six ans, il est également reconnu pour écrire et mettre en scène des comédies musicales, mais il a certainement marqué le public qui a assisté à M. Karma dont il a également joué le rôle-titre. (4 productions différentes, 41 représentations.)