Rosette Laberge, une auteure prolifique

21 mai 2017

Un an sans publier de roman peut paraître court pour certains auteurs, mais pour Rosette Laberge, il s'agit d'une bien longue période. La résidente de Saint-Félix-de-Kingsey sortira son 26e titre en carrière le 24 mai. Avec Chez Gigi – Le petit restaurant du coin, premier tome d'une série historique de deux, l'auteure à succès entraîne ses lecteurs dans la ville de Québec, dans les années cinquante, où évoluent deux jeunes femmes passionnées du rock 'n' roll et de ses concours et qui devront lutter pour contrer les foudres du curé de leur paroisse. 

Béa et Laurence, les meilleures amies du monde, travaillent toutes les deux au Woolworth du quartier Saint-Roch, Laurence au rayon des bonbons et Béa à celui des bijoux. Âgées de 25 ans, elles y sont depuis qu’elles ont obtenu leur diplôme de neuvième année, ce qui remonte déjà à près de dix ans. Le temps a passé si vite qu’elles ont l’impression d’avoir commencé hier. Bien que ce ne soit pas l’emploi de leurs rêves, c’est mille fois mieux, à leur avis, que de passer leurs journées à laver des couches et à servir leur mari comme des épouses modèles. Tous ne voient pas les choses de la même manière qu’elles, c’est pourquoi il y a longtemps qu’elles ne prêtent plus attention à ce que les autres pensent de ce qu’elles font de leur vie.
Cette nouvelle série d’époque se déroule en plein dans la période marquée par d’importants changements sociaux, notamment l’émancipation de la femme.
Depuis toujours, Rosette Laberge aime raconter des histoires et donner vie à ses personnages. Sa plume dynamique l’a ainsi menée à explorer des genres aussi variés que le roman, la nouvelle, l’essai et le roman jeunesse. Au cours des dernières années, elle a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix Littérature, au GalArt 2013, ainsi que le prix Femme d’influence, au Gala Excellence au féminin de la même année. Cette auteure prolifique derrière la célèbre saga Souvenirs de la banlieue (plus de 100 000 exemplaires vendus) communique à travers chaque roman une passion avouée pour les mots et leur grand pouvoir sur nos vies. 

Source : L'Express