«On a fait des pas de géant»

28 juin 2017

Il y a un an jour pour jour le Musée populaire de la photographie (MPP) repartait sur de nouvelles bases après cinq mois d'inactivité. Aujourd'hui, les administrateurs et toute l'équipe constatent avec fierté le chemin parcouru et sont motivés plus que jamais par la multitude de projets sur la table.
«La situation d'avant est aux antipodes de ce qu'elle est maintenant. On a fait des pas de géant. On a regagné la confiance de certaines personnes qui étaient sceptiques en montrant qu'on était capable de faire les choses différemment», expose Jocelyn Gagné, président du musée, soulignant au passage la belle concertation du milieu.

«On en a fait beaucoup, mais il reste aussi beaucoup à faire. C'est très stimulant», affirme Jonathan Hugues Potvin, coordonnateur.
Preuve que l'équipe en place a su redynamiser le musée et le rendre davantage accessible à tous, l'achalandage a augmenté d'une façon significative.

«Au début, il y avait une quinzaine de visiteurs par semaine, maintenant, on peut en accueillir une centaine. Il s'agit d'une augmentation de 1008 % selon le dernier décompte! Il faut dire que la clientèle scolaire y a contribué de même que la variété d'expositions que nous offrons», indique avec un large sourire le coordonnateur.
Ces chiffres ne tiennent pas compte des personnes qui passent admirer les expositions extérieures et les monuments photographiques comme celui installé au parc Woodyatt.
Le nombre de membres a également bondi passant de 12 à 330 en un an.
Les bons coups
En plus des nouveaux partenariats, dont ceux avec la Société de promotion des photographes du Québec, le Club de photo Drummond et Bibliothèque et archives nationales du Québec, d'autres collaborations ont mené à divers projets intéressants. Parmi eux, l'audioguide conçu pour l'exposition permanente. Bonifié par une ambiance musicale afin de soutenir les temps d'observation, ce projet a été créé et réalisé par John Ludovic Mandeville avec la narration de Jonathan Hugues Potvin.

Le MPP a reçu une aide financière du fonds culturel de la MRC de Drummond de 1500 $.
«L'audioguide sera un excellent élément de financement étant donné que la MRC a financé le projet dans son entièreté et que les visiteurs pourront en faire usage pour 5 $», fait savoir M. Gagné.
D'autre part, les derniers mois ont été marqués par de grandes acquisitions. Ces donations provenant d'un peu partout au Québec stimulent grandement la collection du musée, au dire de M. Potvin. D'abord, le MPP a obtenu de la Maison Delfosse le fonds photographique de George Delfosse dont sa carrière a pris son envol avec un portrait de Sir Wilfrid Laurier. Il est aussi reconnu pour ses peintures religieuses. Le fonds comprend 150 plaques de verre (négatifs) d'œuvres d'art, de la famille et du quotidien de l'artiste datant entre 1898 et 1921.
Ensuite, le Musée J. Armand Bombardier a fait don du fonds photographique du photographe de Valcourt composé de 800 plaques de verre représentant cette région et le quotidien des citoyens, dont la famille Bombardier de 1885 à 1930.
«On collabore avec les responsables de la réserve du Musée J. Armand Bombardier pour l'estimation et la recherche du mince historique de ces plaques», indique M. Potvin.
Enfin, le MPP est maintenant propriétaire de la collection Yves Tessier qui réunit 91 artéfacts datant de 1880 à 1990, le fonds photographique de Félix Leclerc (les 240 premières photos en couleur de l'artiste), plus de 500 photographies prises entre 1950 à 2010 de la ville de Québec ainsi que le fonds numérique des œuvres photographiques primitives d'Albert Tessier (1900 à 1930).

«Le MPP s'engage à créer l'Espace Yves Tessier en exposant certains appareils et des photos de la collection "Félix Leclerc". Ponctuellement évolutif, l'espace permettra d'offrir une rotation des œuvres en incluant celles d'Albert Tessier. Quant aux œuvres manuscrites d'Yves Tessier, elles serviront de référencement au contenu informatif de l'espace en question», explique le coordonnateur.
Bref, tous ces dons permettront d'offrir des expositions exclusives, de produire des expositions itinérantes d'envergure et même, de proposer des espaces permanents.
Visiblement, le MPP est sur une belle lancée et entend poursuivre dans cette voie. D'ailleurs, de grands projets seront annoncés très prochainement nous laisse-t-on savoir.

Source : L'Express