Naturumaine : l’union des origines

23 mars 2017

Lorsque la poésie rencontre la photographie, leur dialogue s’avère parfois inattendu. C’est de ce type d’échange qu’est née Naturumaine, une exposition qui sera présentée du 31 mars au 9 avril dans le cadre de la 5e édition de « Lisez-vous ? Moi, j’écris… »
Réalisé par deux jeunes artistes professionnelles de la région (Andrée-Anne Fréchette, poésie, et Annie St-Jean, photographie) grâce au soutien du Fonds culturel de la MRC d’Arthabaska, le projet Naturumaine traite de la quête des origines et du mariage qui existe entre la nature et l’humanité. Un de ces principaux attraits est qu’il présente une série de photographies en sténopé, un retour direct à la camera obscura.
Férue de photo et de techniques, Annie St-Jean nous fait découvrir cette pratique ancienne qui n’exige qu’une boîte noire, un trou de la grosseur d’une épingle, une surface photosensible, une bonne dose de doigté et beaucoup de temps. Des plans-films 4 pouces par 5 pouces qu’elle numérise elle-même naissent des clichés dont l’effet vieillot et les imperfections nous renvoient vers une autre époque.
En venir aux mots
Si la photographe choisit cette fois de nous présenter des portraits de la nature, la poète qui l’accompagne emprunte la voie inverse afin de nous offrir une autre vision de l’énigme soulevée par ces portraits bruts. On plonge dès lors dans une quête identitaire, intrinsèque à la nature humaine. Chaque image devient un personnage sur lequel la vie a laissé sa trace.

Une dizaine de ces diptyques seront installés aux murs de l’ancienne gare de Warwick à l’occasion de l’événement « Lisez-vous ? Moi, j’écris… » Quelques objets, appareils photo et textes seront laissés sur place afin de prolonger l’expérience des visiteurs.
Lecture publique

Lors du vernissage, qui aura lieu le 31 mars à 19h, différentes personnalités bien connues du milieu culturel centricois : Claude Dumont, Emily Knight, Jean-Simon Nolet, Johanne Gingras et Véronique Pepin participeront à une lecture publique des œuvres. Tous ont été approchés afin de porter des thématiques et des symboliques bien précises. Les deux artistes ne pouvaient souhaiter un meilleur soutien pour cette première exposition en duo.
Pour ceux qui n’auront pas l’occasion d’assister aux lectures-performances, l’exposition se poursuivra au cours des deux premiers week-end d’avril, soit les 1er, 2, 8 et 9 avril, de 10h à 16h. Toutes les activités proposées dans le cadre de l’événement « Lisez-vous ? Moi, j’écris… » apparaissent à vic.to/lisezvous2017.

Source : La Nouvelle Union