«Les temps composés» : pour conjuguer passé, présent et futur

1 août 2017

C'est un projet artistique élaboré et rempli de sens qu'ont concocté Sophie Chabot et Linda Vachon. Intitulé «Les temps composés», il se présente en trois étapes différentes, dont deux au cours desquelles les citoyens sont invités à participer lors des Journées de la culture.
Les deux artistes de la région se sont d’ailleurs inspirées du thème des Journées de la culture qui est «le patrimoine». Elles seront justement de ces journées avec ce projet qui sort de l'ordinaire. Elles veulent joindre le passé, l'aujourd'hui et le futur. «Ce qu'on construit aujourd'hui sera le patrimoine de demain», note Sophie. Quant à Linda, elle insiste pour dire que «Les temps composés» aborde le sujet du passé, du passé-présent et du présent-futur, donc des temps composés. «Dans les médiums aussi on va dans les différents temps. On collecte des photos du passé (argentique)  qui seront numérisées puis manipulées avec des techniques contemporaines», expliquent-elles.
Première étape : la récolte de photos. En effet, un appel est lancé aux gens de Victoriaville et des alentours d'envoyer des portraits d'eux ou de gens de leur entourage, prises entre 1950 et 1990. Pour ce faire, il suffit d'aller sur le site de la Ville de Victoriaville, remplir le formulaire et téléverser la photo (qui aura été préalablement photographiée avec un cellulaire ou numérisée). «Cela va inciter les gens à fouiller dans leurs vieilles photos et se rappeler des souvenirs», croit Linda. C'est également une belle occasion pour les citoyens de contribuer à un projet artistique collectif… «Après tout, ce sont ces gens qui créent le patrimoine de demain, qui font de Victo ce qu'elle est», croient-elles.
Les deux artistes espèrent le plus de photos possible. Celles-ci pourront être proposées jusqu'au 1er septembre.
Deuxième étape : Sophie et Linda traiteront et modifieront les photos reçues qui seront intégrées à trois panneaux (4 pieds par 5) qui représenteront trois personnes ayant contribué à la vie culturelle de Victoriaville. Le tout sera ensuite divisé en 60 tuiles de 12 pouces par 12.
Troisième étape : lors des Journées de la culture, les 29 et 30 septembre, les gens seront invités à mettre la main à la pâte. Les tuiles seront disponibles afin que le public y fasse des interventions avec de la peinture translucide. Une fois cela fait, les artistes d'une journée seront invités à poser leur tuile sur un grand canevas, selon une numérotation simple. Ainsi, tuile par tuile, on découvrira les trois personnes mises en valeur. Finalement, ce sera jour de vernissage le dimanche 1er octobre (journée de l'anniversaire de Linda!). Il s'agira d'un véritable vernissage, comme à l'origine. «Nous allons intervenir pour unifier le projet et le vernir en direct», expliquent-elles.
Sophie et Linda apporteront chacune leur touche artistique personnelle à ce projet de médiation culturelle. Pour elles, il s'agit d'une façon originale de mettre en valeur le patrimoine d'hier et de créer celui de demain. «Cela permet aussi de mettre en valeur des personnes qu'on connaît moins, mais dont la contribution est essentielle en plus d'aborder le patrimoine par l'art. «Le patrimoine, c'est notre base, nos racines, ce qui fait ce qu'on est aujourd'hui», rappellent-elles.
Les deux artistes souhaitent la participation du plus grand nombre de gens. Elles espèrent rejoindre des personnes qui ne sont pas attirées habituellement par l'art et leur montrer que c'est accessible.
On peut soumettre ses photos à l'adresse suivante : http://bit.ly/2uVKElj.

Source : La Nouvelle Union