Le Studio EGR, un endroit propice aux découvertes musicales

6 mars 2017

La Maison des arts Desjardins Drummondville souhaite de plus en plus faire découvrir au public les artistes de la scène émergente et c'est par l'entremise de son Studio EGR qu'elle le fait.

Juxtaposé à la salle Léo-Paul Therrien, le Studio EGR permet d'accueillir des artistes émergents dans une ambiance cozy, style urbain.

«Tout y est pour une combinaison parfaite et gagnante : d’excellents shows, une ambiance chaleureuse, un décor cool, de la bière pas chère et des prix de billets fort intéressants!» lance Marie-Pierre Simoneau, directrice générale de la Maison des arts. Notre objectif : vous faire découvrir des artistes talentueux de la scène émergente en chanson.»

La capacité du studio est d'environ 200 places, selon la configuration. Certains spectacles se déroulent en formule debout tandis que d'autres offrent des places assises.

Spectacles à venir

Trois spectacles y sont prévus dans les prochains jours.

Le 8 mars, à 20 h, la douceur et la poésie de Dimoné et de Peter Henry Phillips seront à l'avant-plan.

L’auteur-compositeur-interprète français Dimoné possède une écriture affutée et un style bien à lui. D'une voix pénétrante à la fois grave et soyeuse, sa poésie nous fait vivre une expérience artistique différente, posée sur une pop mélodique portée par les guitares.

«À rebours des chroniques du quotidien, son écriture affutée aspire à l'universel. Sa plume caresse l'homme "au plus près de l'os", cisèle le verbe avec élégance, au gré des jeux de mots et doubles sens», est-il indiqué dans la présentation du spectacle.

Passer une soirée avec Dimoné, c’est frayer avec un grand poète, comme l’était Léonard Cohen.

Peter Henry Phillips alias Pilou – de son vrai nom Pierre-Philippe Côté – a déjà fait sa marque dans le paysage québécois en accompagnant de nombreux artistes dont DJ Champion, en interprétant La chanson vinyle à chaque semaine à Belle & Bum et en réalisant les albums de plusieurs artistes québécois.
Il présente maintenant son projet solo aux couleurs folk pop, inspiré de la nature et de la beauté qui l'entourent au quotidien. Charismatique et introspective, sa musique berce l’âme et est le parfait baume pour les journées grisâtres.

Le 9 mars, toujours à 20 h, le rock des Deuxluxes enflammera le Studio EGR. Les chanteurs (Anna Frances Meyer et Étienne Barry) de ce duo montréalais sont armés de voix puissantes, d'une section rythmique minimaliste, mais efficace, et de deux guitares déchaînées.

Unique en son genre, le duo se donne pour mission de livrer un spectacle apocalyptique et de mettre le feu dans la place en quelques secondes. Les Deuxluxes, promet-on, en décoinceront plus d'un avec ses performances à la fois sensuelles et effrénées.

Une formule debout pour une soirée qui décape!


Le trio Barry Paquin Roberge assurera la première partie.

Finalement, la soirée du 1er avril sera quant à elle réservée à l'auteur-compositeur-interprète et multi-instrumentiste connu, Fred Fortin. Celui-ci viendra présenter son spectacle Ultramarr,  qui coïncide avec la sortie de son cinquième album du même nom. Posé un peu au hasard entre le monstre sacré et le vieux routier, Fred Fortin dévoile ce nouveau spectacle dépouillé, à son image.

Accompagné de ses fidèles acolytes de Galaxie et de Gros Méné, il nous entraîne dans un univers folk tempéré déployé dans les notes graves. L'humeur est sombre, mais pas dénuée d'humour.

Pour se procurer des billets : www.artsdrummondville.com, 819 477-5412 ou bien directement à la billetterie. 

Source : L'Express