Le couple Ménard-Biron a le vent dans les voiles

15 juin 2017

Les bonnes nouvelles se succèdent pour les artistes drummondvillois Marylène Ménard et Robert Biron. 
Depuis peu, le couple fait partie du conseil de la sculpture du Québec.
«Nos œuvres en trois dimensions font partie intégrante de notre démarche de création. Notre adhésion à cet association est une suite logique», de relater Robert Biron, batteur de métal.
Le but du conseil est d’offrir des services professionnels à ses membres et de promouvoir la sculpture au Québec, en plus de participer à l’élaboration de politiques gouvernementales et de prendre part aux recommandations visant l’amélioration et la reconnaissance du statut socio-économique de l’artiste.
De plus, à l’automne, Marylène Ménard fera partie du répertoire de ressources en culture-éducation. Le ministère de l’Éducation a mis en place le volet «Une école accueille un artiste». Son objectif est de donner la possibilité à un créateur professionnel de vivre une expérience en milieu scolaire et de s'en inspirer pour créer, tout en permettant aux élèves de participer à un travail d'expérimentation artistique. Étant une enseignante en arts de formation, la vitrailliste et mosaïste a accepté d’aller transmettre sa passion aux élèves.
«La demande du milieu scolaire était forte pour que je donne ce genre d’atelier de mosaïque», indique-t-elle.
Mme Ménard et M. Biron travaillent depuis quelques années ensemble. Leur association donne vie à de joyeuses sculptures hétéroclites. (CGM)

Source : L'Express