Le cinéma fait son entrée au FIMAV

8 mai 2017

C'est à Karl Lemieux, cinéaste et grand amateur de musique actuelle, qu'on a confié la tâche d'élaborer une première programmation cinématographique qui s'intègre au Festival international de musique actuelle de Victoriaville (FIMAV).

Originaire de Kingsey Falls, le cinéaste n'a pas eu de difficulté à choisir les films courts qu'il présente en deux programmes différents au prochain FIMAV qui se tient, du 18 au 21 mai, à Victoriaville.
«J'ai découvert le festival en 1994 alors qu'est venu s'y produire mon musicien préféré, Thurston Moore. À partir de là, j'ai essayé de voir le plus de concerts possible», a-t-il expliqué en entrevue téléphonique.
Même qu'il a choisi d'y devenir bénévole et ainsi avoir l'occasion d'en voir davantage. «À travers les années, j'ai vu beaucoup de concerts et c'est ce qui a forgé ma culture», croit-il.
Puisqu'il s'agit de la première fois où le volet cinéma est inclus dans le festival, Karl a simplement choisi de présenter des films de Terry Riley en premier lieu (et premier programme), puisqu'il est musicien invité cette année et offrira un concert le 20 mai à 22 h. Pour le reste, il a invité deux grands réalisateurs de Montréal, dans le genre : Alexandre Larose et Daïchi Saïto.
Pour Terry Riley, sa musique accompagne le film du cinéaste américain Bruce Conner. Le trio présentera un trio de films phares du cinéma expérimental, «dans leur format original», insiste le commissaire aux  courts métrages. Il y aura «Easter Morning», «Looking for Mushroomes» et «Crossroads». Ce programme est présenté le 20 mai à deux reprises au cabaret Guy-Aubert à 11 h 15 et à 18 h 30.
Le second programme est prévu pour le dimanche 21 mai aux mêmes heures que le premier. D'Alexandre Larose, on pourra voir «Artifices», «La Grande Dame», «Ville-Marie» et «Brouillard #14» alors que Daïchi Saïto présentera «Trees of Syntac, «Leaves of Avis» et «Engram of Returning».
«Je me suis gâté. Nous allons présenter de notre meilleur cinéma d'avant-garde», confie Karl en parlant de sa programmation.

On lui a aussi demandé de présenter son long métrage, «Maudite Poutine», qui a été tourné dans la région. «C'est le fun de l'amener à Victoriaville», a-t-il noté. Le film sera projeté en collaboration avec le Ciné-Club du Carré 150 le lundi 15 mai à 19 h 30 et le 19 mai à deux reprises, soit à 11 h et à 18 h 15.
Karl Lemieux invite donc les festivaliers à profiter de ce nouveau volet artistique pour apprécier du cinéma expérimental. Un autre genre cinématographique qui trouve ses différences dans la forme, le montage, le rythme ou les répétitions, «avec des paterns assez proches de la musique expérimentale», fait-il remarquer.
Karl sera présent tout au long du FIMAV. Même qu'il sera en performance  le jeudi soir à minuit avec BJ Nilsen. Le duo présentera deux collaborations récentes pour cinq projecteurs 16 mm et bande sonore. Les films «Unearthed» et Yujiapu» ont été tournés respectivement en Russie et en Chine et font état du monde. Ils seront accompagnés de BJ Nilsen à l'échantillonneur.

Source : La Nouvelle Union