Kay Aubanel et son dialogue avec la nature

13 juin 2016

Du 19 juin au 21 août, la Galerie d’art Desjardins propose au public une exposition de l’artiste Kay Aubanel, sous le titre de Être présente / being there – terres sauvages et terres apprivoisées.

Les grands espaces et les lieux sauvages exercent une très forte attirance envers Kay Aubanel. Ce questionnement continuel à travers les multiples différences géographiques du paysage est le sien depuis plus de 20 ans.

Sa production récente fait encore état de ce perpétuel dialogue avec la nature, par l’entremise d’œuvres très expressionnistes. Ses paysages sont marqués par la matière et de grandes formes simples. L’expérience «physique» qui a prévalu à leur réalisation est clairement visible dans le rendu de chacune de ses œuvres.

Au-delà du récit spécifique se rattachant à chacune de celles-ci, une communion particulière témoigne chez-elle d’une quête d’harmonie picturale, par l’organisation d’un chaos fait de lignes, formes, mouvements et couleurs. Les résultats auxquels elle parvient indiquent des espaces imprégnés d’un désir d’ouverture et de dévoilement.

Originaire de Calgary, Kay Aubanel réside dans la région de Montréal. Son parcours compte de nombreuses expositions individuelles et collectives, principalement tenues dans la région métropolitaine. Le Centre culturel de Drummondville a déjà tenu une exposition de ses œuvres en 1991.

En montre à la Galerie d’art Desjardins jusqu’au 21 août, cette exposition est accessible du mardi au dimanche, de 13 h à 17 h. L’entrée est libre.

L’artiste sera présente pour rencontrer le public le 19 juin en après-midi, ainsi que le 6 juillet, également en après-midi.

Source : L'Express