Inauguration de l'espace Beauchamp au Village québécois d'antan

26 juin 2018

Le Musée National de la Photographie a inauguré, le 17 juin dernier, l’espace Beauchamp au Village Québécois d’Antan de Drummondville. Ce nouvel espace est le fruit de l’acquisition, par le musée, de la collection Germain Beauchamp qui cumule plus de mille artéfacts, appareils et photographies anciennes. L’espace permanent «Beauchamp» sera, quant à lui, dévoilé dans les prochains mois au Musée National de la Photographie, pour ainsi réaliser l’ambition ultime de Germain Beauchamp en confiant sa collection au musée.


Exposition photographique au Village Québécois d’Antan

Le Village québécois d’antan comporte donc désormais un espace muséal dédié à la découverte du patrimoine photographique du Québec et y présentera, durant l’été 2018, une trentaine d’appareils photographiques et une vingtaine de photographies issus de la collection Germain Beauchamp.

 
À propos de Germain Beauchamp

Germain Beauchamp, né à St-Eustache le 6 juin 1931, a célébré 60 ans d’activés dans l’art de la photographie en 2008. Débutant en photographie vers la fin de 1940, c’est en 1970 que la vie l’a amené à exploiter son potentiel à son propre rythme en ouvrant son commerce dans sa maison privée. Il est un membre très actif de la corporation des maîtres photographes de la province de Québec. Il a vu plusieurs de ses photos primées et, en 1973, ce fût une énorme année pour lui, car il reçoit le titre de photographe de l’année et aussi par la même occasion le titre de maître photographe agréé. En 2016, il a reçu des mains de M. Benoit Charrette, député provincial de Deux-Montagnes, la médaille de l’Assemblée nationale. Il s’agit d’une marque de reconnaissance méritée pour l’ensemble de sa carrière, la publication de trois livres sur le patrimoine et aussi d’avoir immortalisé l’historique de la région. Il a fait diverses apparitions à certaines émissions de télévision en tant que collectionneur. De plus, à plusieurs reprises, il a fait la location de ses anciens appareils pour plusieurs tournages cinématographiques, ce qui l’a amené à faire de la figuration. En effet, il a été figurant à plusieurs reprises pour des films d’époque tournés à Montréal. Il a côtoyé grâce à sa collection de caméras, nul autre que Richard Chamberlain et Christopher Plummer pour ne nommer que ceux-là. Il a aussi côtoyé plusieurs vedettes québécoises qui faisaient partie des productions comme : Montréal ville ouverte, Willie Lamothe la minisérie, le film sur le fameux joueur de hockey Maurice Richard, Aurore l’enfant martyre et le film «Louis Cyr : L'homme le plus fort du monde» tourné en 2013. En 2018, il a fait un don de sa collection de caméras antiques au Musée National de la Photographie à Drummondville. Celles-ci auront une place de choix au musée qui permet à plusieurs personnes de pouvoir les admirer.


Source : Musée National de la Photographie