Grange Fleury : un conte de fées revu et corrigé

12 juillet 2017

Les enfants ont encore une fois droit à leur spectacle de théâtre cet été alors que la Grange Fleury (voisine du Musée Laurier) leur ouvre ses portes jusqu'au 4 août avec la pièce intitulée «Nicolas au bois dormant».

Trois jeunes comédiens sont au poste pour présenter cette charmante histoire. Il y a la doyenne, Émy Drolet, qui est de retour sur les planches pour une cinquième année consécutive. C'est d'ailleurs elle qui détient le record de longévité à ce titre à la Grange Fleury. Passionnée de théâtre, elle a terminé le cégep en ce domaine et a été acceptée à l'École nationale de théâtre du Canada à Montréal à sa première audition. Émy a choisi de revenir à la Grange Fleury pour une cinquième année, préférant cet emploi peut-être moins payant que d'autres, mais qui lui apporte une telle satisfaction. «J'aime trop ça. Ma vie c'est le théâtre», dira-t-elle en maquillant les enfants, quelques minutes avant la représentation de l'après-midi.
On sent vraiment son amour pour cet art dans son rôle de grand-père qui fume la pipe à bulles et qui est un peu dur d'oreille. Elle ne manque pas de faire sourire les petits et les grands avec ses expressions et ses blagues.
Il y aussi Noémie Durand qui joue dans la pièce. Elle en est à son deuxième été à la Grange Fleury et on voit qu'elle a pris de l'assurance dans son jeu. D'ailleurs, elle semble avoir beaucoup de plaisir à être sur scène et interagir avec les enfants. Noémie montre aussi cette année ses talents de musicienne. En effet, plusieurs instruments de musique sont inclus dans la représentation tout comme des chansons. Il faut l'entendre chanter l'opéra avec des «r» roulés. Sa première année en théâtre au cégep de Trois-Rivières y est peut-être pour quelque chose.

Quant à Pierre-Philippe Dusseault, il est le plus jeune de l'équipe. En effet, il sera en secondaire IV à la prochaine rentrée scolaire et il étudie du côté de Princeville. C'est d'ailleurs la pièce qu'on y présente chaque année qui lui a donné envie de faire lui-même du théâtre.
Une pièce adaptée à leur goût
Si l'idée originale de la pièce provient de Linda Pinard du Musée Laurier (pour la cinquième année), il n'en demeure pas moins que le trio de comédiens a mis le tout à son goût pour ajouter, comme ils le disent, de l'action.
On retrouve donc le jeune Nicolas, adepte de vieux objets, chez ses grands-parents pour l'été. En fouillant au grenier, il trouvera un objet pointu sur lequel il se piquera. Cette blessure aura des conséquences sur sa vie et il devra trouver un moyen de rétablir les choses. Avec l'aide de ses grands-parents et de ses amies Meg-Ann et Magalie, il cherchera comment conjurer le sort.
Le trio ne manque pas d'improviser au cours de la pièce, suivant les interventions des jeunes spectateurs. Les comédiens vont même jusqu'à composer une chanson à partir de mots suggérés par le public.
Il s'agit de la 30e saison de théâtre à la Grange Fleury. Il y a deux représentations par jour, du lundi au vendredi, à 10 h et 14 h.

Source : La Nouvelle Union