Découvrir les trésors du Musée des religions du monde grâce à «De la réserve au public»

5 avril 2017

Le Musée des religions du monde de Nicolet a reçu une aide financière de 50 000$ pour son projet «De la réserve au public», qui lui permettra, ainsi qu'à trois autres institutions muséales partenaires, de mettre en commun leur expertise et leurs ressources afin de créer une base de données de leurs collections, accessible grâce à leurs différents sites Web.
En effet, le Musée des religions du monde, le Musée des Abénakis d'Odanak, le Musée québécois de l'agriculture et de l'alimentation de La Pocatière et le Musée de Charlevoix à La Malbaie donneront ainsi accès de façon virtuelle à leurs collections à un plus vaste public.
«De mettre les collections en ligne, ça peut être utile pour le grand public, mais on pense aussi aux chercheurs ou aux professeurs, qui pourraient trouver là des données intéressantes», exprime Jean-François Royal, directeur général du Musée des religions du monde.
Il rappelle qu'il s'agit d'un projet commun, qui vise à favoriser la concertation muséale en région, et que le Musée des religions a seulement été l'initiateur du projet et de la demande. «On agit à titre de leader, de porteur de dossier, mais sinon, les quatre musées, on est impliqué à part égale dans le projet.»
«Ce qu'on souhaite, c'est développer une interface, à travers chacun de nos sites web, où on pourra rendre accessibles aux internautes des données et des photos de nos collections, ajoute M. Royal. Tous les objets de chacune des collections seront disponibles sur chacun des sites web. Autrement dit, la collection du Musée des religions du monde sera disponible sur les sites des trois autres institutions, et vice-versa.»
Le directeur mentionne que l'idée pour les quatre musées est de se mettre ensemble pour démarrer. Puis, éventuellement, chacun alimentera sa collection de manière autonome. «Comme c'est surtout la mise en place de l'interface qui coûte cher, on sera quatre à payer pour le même produit, ce qui est avantageux», explique-t-il.
Le projet, dans son ensemble, est évalué à 70 000$. La subvention de 50 000$ réduit donc la facture à 20 000$, qui sera répartie également entre les quatre institutions muséales.
Notons que la subvention permettra aussi aux quatre musées de se doter chacun d'une table tournante pour prendre des photos 360° de leurs objets de collection. «Cet argent nous sert pour s'équiper, mieux s'outiller. C'est bien parce que ça nous permet de réaliser des projets qu'on ne pourrait pas faire sans ça, mais qui sont super intéressants!»
Si tout va bien, Jean-François Royal espère que l'interface «De la réserve au public» sera disponible vers la fin de l'année 2017. «On va travailler là-dessus cet été et cet automne. Il y a quand même beaucoup de travail à faire avant de pouvoir rendre la plateforme accessible au public», conclut-il.
Plusieurs projets au Québec
Quatorze projets, répartis dans neuf régions du Québec, reçoivent une aide financière gouvernementale totalisant plus de 500 000$ dans le cadre de l’appel de projets pour le soutien à la concertation et à l’innovation des institutions muséales 2016-2017. Une majorité des projets ayant été conçus en partenariat, ce sont près de 50 institutions muséales qui bénéficieront des retombées de ce programme d’aide financière.

Source : Le Courrier Sud