Armand Vaillancourt prête son nom à la maison créative et rurale

11 mai 2017

Une centaine de personnes issues de la communauté touristique, culturelle et municipale et partenaires ont participé, mercredi soir, au lancement officiel de la maison créative et rurale Armand-Vaillancourt au Carrefour de L’Érable à Plessisville.
Le piano public en action, la table de dégustations bien garnie, la décoration revue, les discours parsemés de chansons et de musique et les œuvres tout autour ont donné un avant-goût de la transformation des lieux et des nouvelles orientations.
Un geste de solidarité
C'est avec grand plaisir que l'artiste de réputation internationale, Armand Vaillancourt, aujourd'hui âgé de 88 ans, a d'ailleurs accepté de collaborer au projet de la maison créative et rurale et même de lui prêter son nom.
Même s'il continue à demeurer dans la région de Montréal pour mener sa carrière, M. Vaillancourt a rappelé que son cœur est ici, dans la région, lui qui a récemment acheté une ferme sur la route Béliveau à Plessisville. Celui à qui l'on doit une cinquantaine d'œuvres monumentales et audacieuses que l'on retrouve aux quatre coins de l'Amérique est lui-même un véritable monument de la culture québécoise.
«Je serai heureux si mon nom peut aider à la cause. Je le fais en guise de solidarité pour notre région. C'est important d'encourager la culture afin d'aider nos artistes à pouvoir performer chez eux», a expliqué M. Vaillancourt qui estime que la région de L'Érable avait besoin d'un tel quartier général pour dynamiser le milieu et mobiliser ses acteurs touristiques et culturels.
Le préfet de la MRC de L'Érable, Sylvain Labrecque, a indiqué pour sa part que la MRC était heureuse de collaborer avec un homme porté par une force créatrice hors du commun. «Ces lieux permettront à Armand Vaillancourt, artiste, humaniste et être engagé de poursuivre son dialogue avec sa communauté en faisant le lien entre la création artistique et l’engagement éducatif, social et écologique.»
«C'est un homme d'une très grande humilité et un grand créateur que tout le monde connaît. Pour nous, c'est un plus pour le Carrefour», a renchéri M. Labrecque rappelant que cette initiative de la maison créative et rurale est issue du fruit d'une réflexion du comité stratégique Tourisme et culture de L'Érable consistant à faire rayonner l'authenticité de la région de L'Érable, faciliter l'accès aux clientèles locale et touristique à un lieu de convergence tout en mobilisant les acteurs touristiques et culturels autour d'un lieu dynamique.
Un endroit où les secteurs culturel et touristique seront à l'honneur
«La maison créative et rurale se veut un endroit où les secteurs culturel et touristique seront à l’honneur. Nous désirons faire du Carrefour de L’Érable un laboratoire créatif, festif, événementiel bonifié d’une résidence d’artistes. C’est dans cet esprit qu’un premier laboratoire en arts de la scène foisonne actuellement. Ces jeunes travaillent à la création d’un spectacle estival d’artistes professionnels, ce qui donnera lieu aux soirées cabaret de L’Érable en juillet prochain», a expliqué Claire Beaudoin, porte-parole du secteur culturel de L’Érable.
La mise en place d’un premier laboratoire touristique se dessine également pour l’automne. Les premières activités de recherche et développement de ce secteur à l’intérieur du Carrefour de L’Érable sont prévues pour septembre avec la collaboration du milieu universitaire.
Coup d’envoi à l’exposition d’ouverture
Les œuvres d’artistes de grand talent comme Dalou de Saint-Ferdinand,  Linda Vachon de Princeville, des bronzes d’Anne Renard d’Inverness et la participation de l’artiste de réputation nationale et internationale Armand Vaillancourt composent l’exposition de la galerie du Carrefour de L’Érable. Quelques œuvres réalisées par des enfants sous la supervision de M. Vaillancourt s’ajoutent à l’exposition actuelle. Celle-ci sera ouverte au public jusqu’au 24 juin.
Le Carrefour de L’Érable, encore plus ouvert à la communauté et aux visiteurs

Le visiteur peut constater dès son entrée au Carrefour de L'Érable le dynamisme créatif des lieux inspiré par la maison créative et rurale Armand-Vaillancourt.
La vitrine régionale demeure un élément important des nouvelles orientations puisque dès son entrée dans le Carrefour de L’Érable, le visiteur peut apprécier du premier coup d’œil le dynamisme créatif des lieux, la décoration rustique inspirée par la région de L’Érable et l’accueil chaleureux qui s’en dégage.
La vitrine régionale mise en place pour rehausser l’identité de la région permettra aux gens de déguster les produits agroalimentaires et même d’acheter des produits des métiers d’art comme des vêtements fabriqués ici, des produits d’ébénisterie, de la poterie, des bijoux, des livres, des cartes postales, etc. C’est ainsi que le beurre de fraise, le jus d’argousier, les fromages, le pesto à la fleur d’ail, la viande d’autruche, la saucisse au bleuet et les produits d’érable ont surpris les papilles des invités.
Parmi les nouveautés, la relocalisation de la galerie au rez-de-chaussée pour une meilleure accessibilité et l’espace bistro repensé incluant un croque-livres, un piano libre-service, des jeux de société et des cafés de spécialité favoriseront l’animation du Carrefour.
Par ailleurs, les services clés en main d’un guide touristique qui se propose d’accompagner les touristes du point de départ au point d’arrivée sont maintenant disponibles. L’équipe du bureau d’information touristique de L’Érable avait également exposé les carnets de voyage de Coralie 14 ans, Ludovic 9 ans et Johanne 45 ans, de quoi inspirer les voyageurs qui s’arrêtent au Carrefour.
Afin de promouvoir l’endroit au plus grand nombre, un café filtre sera offert gratuitement jusqu’à la mi-juin. Les résidents de la MRC sont invités à en profiter et à devenir des ambassadeurs de la maison créative et rurale.
La disposition d’un mur farfelu dédié aux prises de photos en a amusé plus d’un. Plusieurs photos circulent déjà sur les médias sociaux.

Source : La Nouvelle Union