Investissement de 192 000$ pour le développement culturel de la région

26 mars 2017

Les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska annoncent la signature d’une toute nouvelle entente de développement culturel pour l’année 2017. Cette entente rassemble, pour la première fois dans la région, sept signataires. C’est un montant de 192 000$ qui sera investi en 2017 dans 13 projets prévus dans les plans d’actions de chacun des partenaires.
Le ministère de la Culture et des Communications participe pour 92 000$ par le biais de son programme d’aide aux initiatives de partenariat. Le reste du budget provient de l’investissement des partenaires à raison de 30 000$ par le Conseil des Abénakis d’Odanak, 22 000$ par la MRC de Nicolet-Yamaska, 20 500$ par la MRC de Bécancour, 12 500$ par la Ville de Nicolet, 10 000$ par le Conseil des Abénakis de Wôlinak et 5 000$ par Denys Guévin, homme d’affaires de Saint-Léonard-d’Aston.
Les préfets des deux MRC se disent satisfaits d’une démarche qu’ils voient comme une mise en commun des forces de chacun dans un effort de concertation. Elle relève du même esprit d’optimisation qui a résulté l’an dernier au partage d’une ressource pour le développement culturel. «L’entente 2017 aura certainement des retombées positives sur la vitalité culturelle et artistique et devrait permettre d’accroître le plein potentiel des communautés des deux territoires en matière de culture, dans le respect des particularités de chacune des MRC», précise Mario Lyonnais, préfet de la MRC de Bécancour.
Les projets de la cuvée 2017 sont variés et touchent à plusieurs disciplines. Le plus attendu est certainement la reconduction du Fonds culturel qui revient dans une version conjointe des plus intéressantes. On y trouve aussi une mise en valeur de bâtiments vedettes dans la MRC de Bécancour, une programmation d’activités numériques et technologiques pour la bibliothèque H.-N.-Biron de Nicolet, la préparation d’un circuit de baladodécouverte dans Nicolet-Yamaska, la réalisation d’un court-métrage sur le patrimoine industriel de Saint-Léonard-d’Aston, la mise en place de différentes activités de partage de la culture abénakise et plusieurs autres projets.

«En plus de contribuer à la qualité de vie des résidents d’un territoire, la culture représente un levier de développement économique important pour une région. L’annonce illustre bien notre volonté et notre capacité de travailler en partenariat pour maintenir les acquis et développer encore davantage ce secteur enrichissant à tout point de vue», conclut Marc Descôteaux, préfet de la MRC de Nicolet-Yamaska.
Source : Le Courrier Sud