Formations consacrées à la prévention et à la gestion des agressions sexuelles et du harcèlement dans le milieu culturel

21 juin 2018

Le gouvernement du Québec a confié à L’Institut national de l'image et du son (L'inis) le mandat de développer et d’offrir, sur l’ensemble du territoire québécois, des outils et des programmes de formation permettant de prévenir, de mieux gérer et ultimement de faire disparaître les gestes d’agression sexuelle et de harcèlement posés à l’encontre des travailleuses et travailleurs œuvrant dans le milieu culturel. Ce mandat est l’une des mesures découlant du Forum sur les agressions et le harcèlement sexuels tenu en décembre 2017.

À l’automne 2017, quand le milieu de la culture, en particulier celui de l’audiovisuel, a été frappé de plein fouet par une vague de dénonciations relatives à des comportements inappropriés, L’inis a tout de suite réagi en proposant aux gestionnaires et aux professionnels du milieu une formation sur la prévention et la gestion du harcèlement, qu’il soit d’ordre sexuel ou psychologique.

Simultanément, une trentaine d’organismes, de regroupements et de syndicats, représentant toutes les sphères de l’activité culturelle, se sont mobilisés pour réfléchir collectivement aux actions à mettre en place afin de prévenir ce genre de comportement. Comme l’explique Sophie Prégent, présidente de l’UDA et porte-parole des associations, organismes, regroupements et syndicats du milieu culturel, «L’inis agit déjà comme mutuelle de formation et à ce titre, possède une bonne connaissance du secteur de l’audiovisuel. C’est pourquoi les différents acteurs du milieu culturel ont accepté que lui soit confié le mandat de mettre en place un volet formation qui s’adressera à une clientèle élargie.»

«L’annonce d’aujourd’hui confirme la confiance que le gouvernement du Québec et le milieu de la culture accordent à L’inis et nous en sommes honorés, a fait savoir la présidente du conseil d’administration de L’inis, Judith Brosseau. Compte tenu de son expertise, de son statut de mutuelle de formation du secteur de l’audiovisuel, de la solidité de son réseau et de la vitesse à laquelle L’inis a mis en place des activités de formation pour contrer les problèmes d’agression et de harcèlement, nous croyons en effet avoir toute la légitimité requise pour accomplir avec efficacité le mandat qu’on nous a confié», a poursuivi madame Brosseau par voie de communiqué.

«Je salue la détermination et la rapidité du gouvernement du Québec à poser les gestes nécessaires à la mise en place de solutions concrètes permettant de résoudre les problématiques mises de l’avant par les évènements de l’automne 2017», a mentionné dans son allocution le directeur général et directeur des programmes de formation de L’inis, Michel G. Desjardins. «La mission confiée à L’inis est d’une grande importance et je réitère ici notre volonté de travailler en concertation avec l’ensemble des intervenants du milieu culturel afin d’offrir des formations pertinentes et accessibles à tous les artistes, artisans et travailleurs du milieu et ce, sur l’ensemble du territoire québécois », a ajouté monsieur Desjardins.


Sondage sur les besoins de formation

L’inis sollicite d'ailleurs votre contribution afin de remplir un court sondage (moins de 5 minutes) dans le but de mieux connaître les besoins de formation et de développer une formation en lien avec ceux-ci. Ce sondage est anonyme et les données seront utilisées uniquement pour les fins de développement de la formation.

Vous pouvez compléter le sondage ici :  https://fr.surveymonkey.com/r/preventionharcelement

À propos de L'inis

L’inis contribue au développement du milieu professionnel du cinéma, de la télévision et des médias interactifs du Québec et du Canada en mettant à la disposition des individus et des entreprises des programmes de formation et d’accompagnement favorisant la diversité des contenus et répondant aux exigences et aux transformations des marchés de l’audiovisuel, des communications et du divertissement. L’inis est la mutuelle de formation reconnue dans le secteur de l’audiovisuel. L’inis est soutenu par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et par la Commission des partenaires du marché du travail; par son partenaire principal, Corus Média; ses grands partenaires, la Fondation de L’inis, Technicolor, NBCUniversal, l’UDA, la DGC et l’AQTIS de même que leurs membres respectifs.

Source : L’institut national de l’image et du son