Un été sous le signe de l’art imprimé au Centre-du-Québec

Arts visuels

Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger et Atoll Art actuel

au

Victoriaville s’inscrit dans les destinations culturelles de l’été 2019 grâce à une collaboration inédite entre le Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger et Atoll Art actuel qui s’unissent pour proposer une programmation parallèle à la 11e Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières (BIECTR).  Intitulée « Un été sous le signe de l’art imprimé au Centre-du-Québec » cette programmation victoriavilloise se déroulera du 5 juin au 24 août.

La Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières en est à sa 11e édition et est devenue, au fil des années, un événement incontournable du calendrier des arts visuels au Québec.  À ses quatre lieux d’exposition principaux à Trois-Rivières s’ajoutent, cette année, le Musée d’art de Joliette, les deux centres de Victoriaville ainsi qu’un volet d’activités parallèles. En tout, la 11e BIECTR présentera les œuvres de plus de cinquante artistes provenant d’environ vingt pays. L’artiste et professeur renommé François Morelli, le président d’honneur de cette édition de la biennale, a affirmé en conférence de presse le 21 mai dernier : « Pour avoir parcouru les œuvres de cette année, je peux dire que cette édition est d’une qualité incroyable avec beaucoup de diversité dans les techniques, les propos ainsi qu’un rayonnement international énorme. C’est un événement très important, aussi actuel que pertinent et c’est assurément un must au Québec cet été. » Pour sa part, la directrice générale et artistique Élisabeth Mathieu compte sur l’ajout de ces nouveaux lieux pour toucher de nouveaux publics et favoriser la circulation des visiteurs sur le territoire.

Un été sous le signe de l’art imprimé au Centre-du-Québec comprend deux expositions individuelles ainsi que des ateliers de sérigraphie qui se déplaceront dans l’espace public en juillet et en août. Dominique Laquerre et Laurelou Hélie, les directrices des deux centres victoriavillois, ont eu envie d’explorer des pratiques qui élargissent le champ traditionnel de l’estampe, d’où l’allusion à la notion d’art imprimé.  Du 5 juin au 24 août, le Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger présentera

Courtepointe urbaine, volet III, une exposition de l’artiste Cara Déry dont les œuvres incorporent l’impression numérique, le dessin et des éléments sculpturaux. Du 5 juillet au 24 août, Atoll Art actuel présentera Fleuve/Portée/Femme, une œuvre contemplative signée par l’artiste interdisciplinaire Isabelle Clermont. 

De plus, à l’instar de l’an passé, le Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger profite de l’été pour sortir à la rencontre des gens et présentera le projet Ma ville, page par page conçu par Julie Bellavance, une artiste originaire de la région, et sa collègue Michelle B. Gagnon. Avec leur atelier de sérigraphie mobile, et accompagnées d’Annie St-Jean et de Sophie Chabot, les artistes visiteront quatre lieux à Victoriaville au cours de l’été et inviteront les gens à prendre part à un processus qui donnera matière à un livre d’artiste et à une carte redessinée de la ville.

Un finissage collectif aura lieu le 16 août, il débutera à 17 h à Atoll Art actuel pour déambuler à la Place Ste-Victoire et se terminer au Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger du Carré 150.  La visite des expositions et la participation aux ateliers sont gratuites. Les centres invitent les visiteurs à consulter leurs sites internet pour tous les détails de cette programmation estivale ainsi que pour connaître l’horaire d’ouverture estival. centredartauger.com ; atollartactuel.com et biectr.ca.

Présenté par : Cara Déry et Isabelle Clermont

Lieu :
Centre d’art Jacques-et-Michel-Auger et Atoll Art actuel
Victoriaville